Transport du 2nd accompagnateur : l’inquiétude

29 octobre 2019


Suite à l’annonce faite par la Ministre de la Santé lors de sa venue en Corse, il a été demandé aux CPAM 2A et 2B de financer la prise en charge du 2nd accompagnateur sur leur budget « d’Action Sanitaire et Sociale » en attendant que le Gouvernement puisse modifier le Code de la Sécurité Sociale pour que ce nouveau droit, accordé à toutes les familles résidant en Corse, puisse être financé sur le budget général de l’Assurance Maladie.

C’est en effet la seule manière de le sécuriser et de permettre aux familles de bénéficier du 1/3 payant sans avoir à avancer les frais ou à demander à Inseme de le faire pour elles.

Le financement actuel, via un remboursement par la Commission d’actions sociale, ne peut être que transitoire et dérogatoire.

L’« Action Sanitaire et Sociale » n’est pas prévue pour cela. Il s’agit d’un budget très précaire destiné à financer divers frais des malades aux revenus les plus faibles, après examens au cas par cas. 

Notre Présidente Laetitia Descoin-Cucchi a indiqué à plusieurs reprises qu’INSEME ferait preuve de la plus grande vigilance afin que l’engagement pris devant les corses par la Ministre de la Santé soit tenu dans le cadre du Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2020 (PLFSS).

Le PLFSS est actuellement examiné par l’Assemblée Nationale et il semble que rien ne soit prévu pour sécuriser le financement du 2nd accompagnateur.

Les Députés et la Préfète de Corse sont mobilisés pour obtenir un financement pérenne. Il y a urgence : avec les malades nous sommes très inquiets !